L’essor du football au 237

L’essor du football au 237

Lecture 8 minutes

Hello la famille ! J’espère que votre semaine s’est bien passée. De mon côté, errthing is alright.

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) se déroule actuellement au Cameroun depuis le 16 janvier et ce, jusqu’au 7 février 2021.

Le CHAN est une compétition de football masculine organisée par la Confédération africaine de football (CAF). J’ai donc décidé de vous parler de l’histoire du ballon rond au Cameroun, et ce, depuis sa naissance en 1923.

 

Victoire de la CAN par le Cameroun lors de Can 2017, Libreville, Gabon. 

 

Il faut savoir que le football est le sport le plus populaire au Cameroun. Bien plus qu’une activité physique, c’est une passion nationale. Les camerounais mangent, boivent, respirent, VIVENT football. L’initiation se fait très tôt et il est presque impossible de ne pas voir des terrains créés sur le pouce un peu partout dans les villes. Pas besoin d’un grand terrain, ni d’un ballon (à proprement dit). On fait avec ce qu’on a et c’est très bien comme ça.

Je ne peux même pas vous décrire l’effervescence lorsque le Cameroun joue ! On go au bar (ça a plus de goût), on prend ses x bières (tout dépend de chacun mais généralement ça commence par 2-3) et on retient son souffle pendant 90min … à l’issue du match, c’est soit la déception soit c’est la magie que tu vas voir !

Allez, on va remonter dans le temps jusqu’en 1923, année d’arrivée du football au pays des crevettes.

Sommaire :

  1. Les prémices du football made in 237
  2. Les compétitions (inter)nationales
  3. La naissance des premiers clubs
  4. L’épopée des Lions Indomptables
  5. Les légendes du football camerounais

 

Les prémices du football made in 237

Le football fait son apparition au Cameroun au début des années 20. George Goethe, agent commercial sierra-léonais, fonde la première équipe de football du pays dénommée « Club athlétique du Cameroun » (CAC) à Douala en 1924.1

« Je suis arrivé au Cameroun quand j’avais 26 ans, envoyé par une maison de commerce. J’étais avec mon cousin, Romain. Nous n’avions trouvé aucun sport au Cameroun. Nous avions un ballon et nous jouions le soir, le travail fini. Pour une curiosité, c’en était une pour les Camerounais qui nous voyaient à l’œuvre chaque soir. Les curieux s’intéressèrent peu à peu à nous et parmi eux, Joé Moukouri. Quelques étrangers, Sénégalais, Guinéens et autres de l’A.O. F, se joignirent à nous. Il faut surtout citer Diack, du Sénégal. Nous eûmes une petite équipe de dix joueurs. C’était en 1923. Les Camerounais ne résistèrent pas et se joignirent à nous : citons Ekambi Lobé, Etienne et Sipamio. Entre 1924 et 1926, des équipes se formèrent à Douala : Lion, Lune, etc. À Yaoundé, une équipe spécialement composée d’Européens fut formée : Étoile sportive avec M. Bouli. À Douala, pour donner la réplique, les Européens créèrent le Sporting Club. C’était l’époque de la discrimination raciale. Le football camerounais était ainsi né. On jouait sans arbitre, il n’y avait pas de règlement, ni de statuts. »

Il est dit qu’à cette époque, il n’existait qu’un seul ballon et que les camerounais venaient des quatre coins du pays pour venir jouer à Douala le week-end. (Incroyable !!)

 

Les compétitions (inter)nationales

 

La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) est une association qui regroupe tous les clubs de football du Cameroun et qui organise les compétitions nationales et les matchs internationaux de la sélection du Cameroun. Elle a été fondée en 1959. Le 11 janvier de cette même année s’est tenu la première Assemblée générale extraordinaire. Le premier Président de la FECAFOOT était M. Ngankou Amos (1958-1960). La FECAFOOT est affiliée à la Fédération internationale de football association (FIFA) en 1962 et à la Confédération africaine de football (CAF) en 1963.2

Est-ce que vous saviez que le championnat de football du Cameroun a été créé en 1961 sous le nom de « D1 » (Division 1) ?

À l’issue de chaque saison, le club champion et vice-champion étaient qualifiés pour la Ligue des champions de la CAF. La Ligue des champions de la CAF (ancienne Coupe d’Afrique des clubs champions) est une compétition annuelle de football organisée par la CAF et qui oppose les meilleurs clubs africains.

Le championnat de football du Cameroun a été renommé MTN Elite One depuis la saison de 2007 et le sponsoring est opéré par l’opérateur téléphonique sud-africain MTN. Le club le plus titré est le Cotonsport Garoua, qui a été 12 fois champion.

Le Cameroun a organisé la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 1972, à Yaoundé et Douala. (Yep, c’est pour cela que les stades Omnisports à Yaoundé et de la Réunification à Douala ont été construit).

Équipe des Lions Indomptables lors de la Coupe du Monde de 1972. 

En tant que pays hôte, le Cameroun s’est qualifié pour la seconde fois pour la CAN et a terminé troisième.

Le pays a également accueilli la Coupe de la CEMAC en 1988 et 2008.

 

La naissance des premiers clubs

Le premier club de football camerounais est le « Canon Yaoundé ». Il a été fondé en 1930 et va rapidement être mis en évidence lors d’un championnat régional non officiel étant donné que le Cameroun (français) était encore sous tutelle de la France.

D’autres grands clubs tels que l’Oryx de Douala, le Tonnerre de Yaoundé ou encore l’Union de Douala ont permis de tracer le chemin de la gloire du football camerounais dans les années 60 et 70. Bien évidemment, il en existe d’autres. (Je pense notamment au Caïman Douala, à l’Aigle de Nkongsamba, au Diamant Yaoundé, au Racing de Bafoussam…)

Ces clubs ont permis d’hisser le drapeau national très haut et de faire la renommée du football camerounais dans le monde entier.

Le Canon Yaoundé a remporté son premier titre national en 1970. Par la suite, le club va participer à la Ligue des champions de la CAF en dominant lors de la demi-finale, l’ASEC Mimosas ivoirien et en finale, l’Asante Kotoko ghanéen.

Le Canon Yaoundé a remporté plusieurs titres en championnat et atteindra son apothéose entre 1978 et 1980 où le club remporte trois titres africains consécutifs. (Les joueurs du Canon étaient surnommés « les brésiliens de l’Afrique » et oui… rien que ça ;))3

 

L’épopée des Lions Indomptables

 Les Lions Indomptables est la sélection de joueurs camerounais qui représente le pays lors des compétitions internationales du football masculin sous l’égide de la FECAFOOT. (Le nom de l’équipe t’annonce déjà à qui tu vas avoir à faire)

Les Lions Indomptables ont remporté 5 fois (je n’ai pas dit un, ni deux, ni trois mais CINQ) la Coupe d’Afrique des Nations (1984, 1988, 2000, 2002 et 2017) et ont participé à 7 finales de Coupe du Monde, le recours en Afrique.

D’ailleurs, le Cameroun est chargé d’organiser la CAN en 2022. (Initialement prévu en 2021 mais repoussée à cause du COVID-19)

Il m’est impossible de ne pas parler de la Coupe du Monde 90 au cours de laquelle le Cameroun a été la première équipe africaine de football à atteindre les quarts de finale. (3-2 pour l’Angleterre après que le Cameroun ait dominé 2-1 avant la mi-temps)

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte mais, à cette époque, les Lions Indomptables ont créé une surprise qui ne dit pas son nom.

Le premier pays africain à atteindre les quarts de finale d’une Coupe du monde… on parle de « l’exploit du Mondial 90 » QUAND MÊME ! Les Lions ont seulement RUGI pendant la compétition.

[Stephen Tataw, ancien capitaine de l’équipe lors de la CDM 90 en Italie est décédé le 31 juillet 2020 à l’âge de 57 ans. Paix à son âme.]

J’en profite pour vous rappeler que le mythique groupe de bikutsi les Têtes Brûlées a accompagné l’équipe de football du Cameroun lors des CDM de 90 en Italie et de 1994 aux États-Unis. Nous aurons l’occasion de parler davantage de ce groupe mais en attendant, vous pouvez écouter le titre « Essingan » : https://youtu.be/MRELE1VY7Xw

Les Lionnes Indomptables sont la sélection des meilleures joueuses camerounaises sous l’égide de la FECAFOOT. L’équipe est vice-championne en 1991, en 2004, en 2014 et en 2016. Le Cameroun est troisième des Jeux aficains en 2003 puis remporte le titre en 2011. As I said earlier, le Cameroun et le football, c’est une réelle histoire d’amour. Quand les joueurs et joueuses sont bons, ça ne peut que donner !

 

Les légendes du football camerounais

 Je vais vous parler de quelques légendes qui ont fait briller les yeux des Camerounais (vous doutez bien que je ne pourrais pas tous les citer). C’est-à-dire qu’on ne peut pas parler du football camerounais sans parler d’eux ! Commençons par Roger Milla. Si le monde entier connaît le Cameroun, c’est en partie grâce à lui. En effet, il a inscrit 4 buts lors du Mondial 90. Ballon d’or africain et joueur africain du siècle, R. Milla est aujourd’hui une des figures phares du football africain.4 

Samuel Mbappe Leppe, « le Maréchal », né dans le quart du XXème siècle fait partie des précurseurs du football au Cameroun et l’un des plus talentueux. Un homme dont la vision sur le terrain était très large, dont la frappe était puiiiissante ! Il sera le premier à brandir le trophée de la Ligue des champions de la CAF avec l’Oryx de Douala au Mali. Ce joueur de football exceptionnel a autant marqué par sa taille que par son talent. Le stade Akwa (Douala) a été baptisé en son nom.

[Il est décédé le 25 décembre 1985 à Douala. Paix à son âme.]

Patrick Mboma alias « Patrick Magique Mboma » a marqué les CAN de 2002 et 2004 lors de sa carrière en équipe nationale. Meilleur buteur au cours de ces compétitions, il va participer aux différents sacres de son pays. Il était également aux côtés de Samuel Eto’o lors du sacre des Lions Indomptables juniors aux jeux olympiques de Sydney en 2000.

 

François Omam-Biyik a fait partie des générations de 1990 qui a fait rêver tout le continent africain. Lors du match contre l’Argentine, championne du monde en titre, au premier tour de cette coupe du monde, il va inscrire le seul but du match et donner la victoire au Cameroun… avec sa tête !

 

 

Le 9, Petit Milla, Papa Eto’o… Bien plus qu’un simple joueur, Samuel Eto’o fils est une icône pour toute une génération qui rêve d’entreprendre une carrière dans ce sport si populaire au Cameroun. Premier joueur du continent à avoir remporté deux fois consécutives la ligue des champions en Europe avec deux clubs différents (FC Barcelone et Inter Milan), meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et joueur le mieux payé au monde.

 

Ce qui est sûr, c’est que le football fait vivre des sensations uniques et qu’il permet de rassembler. L’ethnie ne prend plus son importance et chaque camerounais s’unit son frère ou à sa sœur pour soutenir l’équipe nationale. Que cet esprit puisse toujours demeurer.

Bibliographie :

1 KETCHIEMEN Arol, 2019, Le Maréchal Samuel Mbappé Léppé : Le plus grand footballeur de tous les temps, Éditions du Muntu

2 https://fecafoot-officiel.com/la-fecafoot/

3https://fr.wikipedia.org/wiki/Canon_Yaoundé

4https://www.afriquesports.net/foot-africain/foot-africain-2/5-footballeurs-camerounais-plus-celebres/

Partager cet article :

D.E.S

Hello, c'est comment ? Je te souhaite la bienvenue sur mon blog. Ici je te partage ma passion pour la culture du Mboa à travers le récit de son histoire, ses cultures et ses traditions. J'espère que tu apprécieras le contenu. N'hésites pas à suivre OKamerun sur les réseaux et donnez tes impressions en commentaire! Take care, D.

Related Posts

Les Toleukakay, joyau du peuple Musgum

Les Toleukakay, joyau du peuple Musgum

L’architecture monumentale en pays bamileke

L’architecture monumentale en pays bamileke

Entre traditions et modernité : le Bikutsi conjugué au féminin

Entre traditions et modernité : le Bikutsi conjugué au féminin

5 séries Camer que vous devez regarder

5 séries Camer que vous devez regarder

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench

NEWSLETTER

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES